Virtuellement, Makosso fait asseoir Damana Pickass par terre et lui donne des conseils

Virtuellement, Makosso fait asseoir Damana Pickass par terre et lui donne des conseils

Dans un FacebookLive sur sa page officielle dans la soirée de ce jeudi 6 Mai 2021, Camille Makosso a parlé politique, en s’adressant à Damana Pickass, le militant FPI revenu fraîchement du Ghana après 10 ans d’exil. » Damana Pickass, assieds-toi par terre je vais te donner des conseils, tu viens d’arriver au pays et tu ne sais pas que beaucoup de choses ont changé. Y a longtemps tu n’as pas encore mangé le garba », a dit le général des réseaux sociaux au nouvel arrivant en réponse à des propos tenus par ce dernier sur la politique ivoirienne.

Et les propos tenus par Damana Pickass sont relatifs à l’histoire décennale de la Côte d’Ivoire. Il est revenu sur la rébellion de 2002 qui scinda le pays en deux, les prouesses de Gbagbo qui mit le pays sur les rails malgré l’attaque dont il fut victime, l’élection de 2010… L’ex exilé a réitéré que la victoire électorale a été de son camp, celui de la LMP. Et Makosso de le faire asseoir virtuellement pour lui donner des conseils, lui disant qu’il tient un discours sénile et que la Côte d’Ivoire a changé. Makosso a conseillé à Pickass de divorcer d’avec un sujet qui n’est plus d’actualité et de songer à travailler au retour de Gbagbo pour lequel il est revenu au pays. Pour lui, Damana vit encore dans un monde déphasé, oubliant que ceux qui furent les stars en 2010 ne sont plus en vogue en 2021 et qu’aujourd’hui, les enfants qui avaient 10 ans, 15 ans, à l’époque, ont 20, 25 ans aujourd’hui et se reconnaissent en les nouvelles célébrités des réseaux sociaux que sont lui, Makosso, Johnny Patcheko, etc.

Lire aussi:   Hommage à Arafat DJ : Sidiki Diabaté au domicile de l’artiste (vidéo)

Quant à ceux qui marchèrent pour Gbagbo quand ils avaient 30 ans, ils sont devenus des pères de famille aujourd’hui, avec d’autres priorités et d’autres préoccupations plutôt que celles d’élection antérieure conflictuelle. Parlant d’élection antérieure, Makosso a déclaré qu’il mettait Damana et quiconque au défi que sur un plateau de débat, il prendrait de l’ascendance devant tous ses contradicteurs en leur prouvant que le vainqueur de 2010 est indiscutablement Alassane Ouattara. »Quand on annule des voix de son adversaire et qu’on dit qu’on a gagné, avec 51℅ en plus, c’est un tapement de poteau et la preuve qu’on a lamentablement perdu. Vous n’avez pas écouté la repentance de Yao N’dré ? » a affirmé Makosso en demandant à Damana Pickass de laisser tous les vieux dossiers dans le placard, de faire sa mise à jour politique, et de tenir un langage conciliant.

Lire aussi:   Affaire Chris Yapi, Lolo Beauté parle à son frère : « Makosso, enlève ta main dans la politique »

LCB

(Visited 10 times, 1 visits today)

Articles Simulaires