Tafiré : Une femme violée et décapitée, la thèse du sacrifice rituel évoquée

Tafiré : Une femme violée et décapitée, la thèse du sacrifice rituel évoquée

Le corps sans vie et sans tête d’une jeune femme a été découvert, dans la mi-journée du mercredi 28 avril 2021, avec des marques de violence sexuelle, dans une broussaille près de Ségbélékaha, village situé à environ 9 kilomètres de la ville de Tafiré.

Découverte macabre doublée d’horreur que celle qui a été faite, dans la mi-journée du mercredi 28 avril 2021, dans la broussaille près de Ségbélékaha, village situé à environ 9 km de Tafiré, dans la région du Hambol. Selon Ali Sanogo, un habitant de ce village, interrogé par l’AIP, « Le corps inerte de la femme portait des traces de viol confirmé par les autorités venues de Tafiré et le cadavre était privé de la tête qui, elle-même, a été emportée par le ou les responsables de ce crime… ».

Lire aussi:   Côte d’Ivoire/ 1000 kilos de cocaïne saisis par la gendarmerie

D’autres témoignages concordants, dont celui de Bruno Yéo Doyéré, nous font savoir que « ce crime a l’allure d’un sacrifice rituel, puisque la tête de la victime a été emportée ».

Après les constatations médicales et judiciaires d’usage, la victime a été inhumée. Une enquête a été ouverte par la brigade de gendarmerie de Tafiré pour retrouver le ou les présumés auteurs de crime.

(Visited 392 times, 1 visits today)

Articles Simulaires