L’excision toujours pratique en Sierra Leone

L’excision toujours pratique en Sierra Leone

En Sierra Leone, les sociétés secrètes « jouent toujours un rôle prépondérant dans la vie sociale, religieuse et politique » de la grande majorité de la population. Leurs pratiques, bien que controversées, comme celle de l’excision des jeunes filles, sont encore pourtant aujourd’hui défendues jusqu’aux plus hauts sommets de l’État.

Après avoir provisoirement interdit les sociétés secrètes, le gouvernement sierra-leonais est revenu sur sa décision, les autorisant désormais uniquement d’octobre à décembre et lors des vacances scolaires, comme le rapportent nos confrères du Monde. Si ces rites ne peuvent plus non plus être imposés à des mineurs sans leur consentement et que toute discrimination pour non-appartenance à une société secrète est prohibée, celles-ci restent toujours aussi actives.
Pour preuve, début juillet, les images d’une trentaine de jeunes filles âgées de 4 à 16 ans et ayant rejoint la société de Bondo, dans le village de Kombrabai (nord), avaient été publiées sur les réseaux sociaux. Ces dernières, soumises à l’initiation, symbole du passage à l’âge adulte, partiront deux semaines dans la brousse apprendre à danser, chanter, se confronter aux esprits… C’est également au cours de ce périple que les fillettes seront excisées. Une mutilation génitale qui ne serait qu’une étape de cette procession, « Nous ne faisons pas que les exciser, nous leur apprenons également à être une femme, à cuisiner, à respecter les anciens. Après l’initiation, elles retournent dans leur communauté pour poursuivre leur éducation jusqu’à leur mariage », explique Yambundu Oile, qui, en une cinquantaine d’années, a initié des milliers de jeunes filles, détaille Le Monde.

Le poids de la tradition

Les sociétés secrètes « jouent toujours un rôle prépondérant dans la vie sociale, religieuse et politique » de chaque communauté, précise le professeur Joe Alie, du département d’études africaines à l’Université de Sierra Leone. Selon lui, plus de 90 % de la population est concernée par ces rites ancestraux que beaucoup défendent comme faisant partie intégrante de la tradition du pays.
Après le lancement de campagnes contre les mutilations génitales féminines, Fatima Bio, l’épouse du président Julius Maada Bio, n’avait pas hésité à les qualifier « d’idées occidentales », avant de revenir sur ses propos, plaidant pour que « la tradition de la société Bondo se poursuive, mais en renonçant à l’excision ».


Ce à quoi Rugiatu Turay, ancienne ministre devenue militante de l’interdiction de l’excision, répond, « le défi, c’est d’éliminer les mutilations génitales, pas la culture du Bondo », qui selon elle, remplit un rôle social important. « Mais il est difficile de convaincre les gens de réformer leurs pratiques, parce que les responsables politiques financent les cérémonies d’excision pour gagner des voix », soupire l’ancienne politicienne.

Dans un rapport publié en février 2016, l’UNICEF dressait un bilan chiffré du nombre de femmes et de filles ayant subi une mutilation sexuelle et établissait que 200 millions de femmes et d’enfants victimes de cette pratique étaient alors en vie. Parmi ces dernières, 44 millions étaient âgées de 14 ans ou moins. Dans les 30 pays où les mutilations sont les plus répandues, la majorité des victimes ont été excisées avant d’avoir 5 ans.

(Visited 51 times, 1 visits today)

Articles Simulaires

Comment (0)

  1. Hi, I do think this is an excellent site. I stumbledupon it 😉 I’m going to return once again since I bookmarked it. Money and freedom is the best way to change, may you be rich and continue to guide other people.|

  2. Just want to say your article is as surprising. The clarity in your post is just nice and i can assume you’re an expert on this subject. Fine with your permission allow me to grab your RSS feed to keep updated with forthcoming post. Thanks a million and please keep up the enjoyable work.|

  3. Howdy I am so excited I found your webpage, I really found you by error, while I was researching on Bing for something else, Anyhow I am here now and would just like to say many thanks for a tremendous post and a all round enjoyable blog (I also love the theme/design), I don’t have time to read it all at the moment but I have book-marked it and also included your RSS feeds, so when I have time I will be back to read a great deal more, Please do keep up the superb b.|

  4. Have you ever thought about adding a little bit more than just your articles? I mean, what you say is fundamental and everything. However just imagine if you added some great pictures or videos to give your posts more, « pop »! Your content is excellent but with images and videos, this site could certainly be one of the most beneficial in its niche. Superb blog!|

  5. Greetings! This is my first comment here so I just wanted to give a quick shout out and tell you I truly enjoy reading your articles. Can you suggest any other blogs/websites/forums that deal with the same topics? Thank you!|

  6. I like what you guys are up too. Such intelligent work and reporting! Carry on the excellent works guys I have incorporated you guys to my blogroll. I think it will improve the value of my web site 🙂

  7. Hey very cool website!! Man .. Excellent .. Amazing .. I will bookmark your website and take the feeds also…I am happy to find numerous useful information here in the post, we need work out more strategies in this regard, thanks for sharing. . . . . .

  8. Hi, i feel that i saw you visited my blog so i came to “return the desire”.I’m attempting to find issues to enhance my site!I guess its adequate to use a few of your ideas!!

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *