Incitations aux troubles sur les réseaux sociaux : Makosso parle aux cyberactivistes

Incitations aux troubles sur les réseaux sociaux : Makosso parle aux cyberactivistes

Révérend Makosso Camille aux influenceurs du net : « je demande à tous les cyberactivistes politiques de faire très attention. »

Depuis quelques années maintenant, nous assistons à l’éclosion du phénomène de cyberactivisme politique sur les réseaux sociaux en Côte d’Ivoire. Les positions vont bon train. Si certains utilisent les réseaux sociaux pour faire la promotion de leurs œuvres pour les artistes et les commerciaux, d’autres l’utilisent pour faire les propagandes de leur parti politique.

Aujourd’hui en Côte d’Ivoire, les cyberactivistes politiques sont bien connus dans le camp de l’opposition comme celui du pouvoir. Chaque jour, les cyberactivistes font les Directs Facebook pour, dénoncer, interpeller ou attaquer le pouvoir en place pour ceux de l’opposition et défendre le bilan du gouvernement pour ceux proches du pouvoir.

Lire aussi:   CE QUE VOUS NE SAVIEZ PEUT-ÊTRE PAS SUR RUBI, OU DU MOINS BARBARA MORI

Et dans les échanges, très souvent des messages de haine et d’incitation à la violence sont lancés. Le denier en date, est celui de la blogueuse « succès », qui dans un direct Facebook a appelé à la xénophobie contre la communauté Nigérienne à Abidjan. Ce qui a provoqué, le mercredi 19 mai dernier, des affrontements allant jusqu’à faire un mort, des blessés graves et des dégâts matériels importants, selon les autorités ivoiriennes. Cette dernière a été arrêtée par la police.

Lire aussi:   Kylie Jenner effrayée d’être contaminée par le coronavirus !

Face à l’attitude de certains cyberactivistes qui met en mal la cohésion sociale, l’homme de Dieu Makosso Camille, lui aussi influenceur a appelé ce samedi 22 mai 2021 dans un post Facebook, à la retenue. » Je demande à tous les cyberactivistes politiques de faire très attention. » A-t-il interpellé.

Le Révérend Makosso Camille a exhorté les cyberactivistes, les blogueurs et les influenceurs sur les réseaux sociaux à ne défendre que les intérêts du peuple dans leurs parutions et non celui d’un homme politique qui pourrait les abandonner à tout instant.

« Cyberactivistes, influenceurs, blogueurs, défendons que les intérêts du peuple en nous documentant sur les lois du numérique, car nous seront bientôt des cibles vu notre influence montante. » A-t-il indiqué et de rappeler à nouveau, « je nous invite à faire attention à nos propos sur les dossiers sensibles, car après le monde des réseaux sociaux, nous serons confrontés au monde réel avec les lois. »

Lire aussi:   Retour de Gbagbo: Mabri envoie un message fort à Ouattara

La loi ivoirienne condamne la diffusion ou la publication de fausses informations, les discours d’incitation à la haine et à la violence. Oeuvrons pour la paix et le vivre ensemble pour une Côte d’Ivoire unie et solidaire. La liberté d’expression ne veut pas dire d’inciter aux troubles.

 

(Visited 7 times, 1 visits today)

Articles Simulaires