Coronavirus bientôt le monde entier infecté ?

Coronavirus bientôt le monde entier infecté ?

CORONAVIRUS – Près de 500 personnes sont mortes après avoir été infectées par le coronavirus chinois, 185 000 autres sont en observation. L’OMS s’abstient pour l’instant de parler de pandémie et espère arrêter la transmission du virus. Les dernières infos.SOMMAIRE

Le « nouveau coronavirus » (nCoV) apparu en Chine en décembre 2019 a causé à date 493 décès et infecté 24 562 personnes au 5 février (bien plus que lors de l’épidémie de Sras en 2002-2003 où 7 761 cas avaient été dénombrés). 

Dernières Infos : 

  • Le 5 février, la compagnie aérienne hongkongaise Cathay Pacific a demandé à 27 000 salariés de prendre 3 semaines de congés sans solde. 
  • Le 4 février, Sylvie Briand, directrice du département Préparation mondiale aux risques infectieux de l’OMS, a indiqué à la presse que la situation n’était pas encore au stade de « pandémie » (épidémie étendue à toute la population d’un continent, voire au monde entier) mais se cantonnait à une « épidémie avec de multiples foyers ». « Nous espérons qu’en nous basant sur ces mesures prises dans le Hubei, mais aussi dans d’autres endroits, où nous avons eu des cas, nous pourrons arrêter la transmission et nous débarrasser de ce virus » a-t-elle précisé. 
  • Un Belge rapatrié en France dimanche 2 février a été testé positif au nouveau coronavirus, a indiqué la ministre de la Santé en Belgiquze, Maggie de Block. Cette personne « se sent bien » a-t-elle précisé. Elle a été transféré dans un hôpital de Bruxelles lundi 3 février.
  • Le premier décès hors de Chine a été enregistré dimanche 2 février, aux Philippines. Un second a été enregistré à Hong Kong le 3 février.
  • L’hôpital construit en urgence en Chine (en seulement 10 jours) a accueilli les premiers malades. Dans un communiqué du 4 février, le gouvernement chinois a indiqué que 892 patients sont sortis de l’hôpital après avoir été guéris. 23 260 cas suspects étaient comptabilisés et 3219 personnes dans un état grave. De plus, 252 154 personnes ont été identifiées comme ayant été en contact étroit avec des patients infectés, 185 555 sont sous observation.
  • Deux avions rapatriant des Français ont atteri en France dimanche 2 février. Pendant deux semaines, ils sont placés en quarantaine dans les Bouches-du-Rhône. 
  • En France, un sixième cas de contamination a été enregistré. Il s’agit d’un « médecin libéral qui a été au contact d’un cas« , a confié Jérôme Salomon, le Directeur général de la Santé, lors d’une conférence de presse ce jeudi 30 janvier. 
  • Dans un communiqué, Air France a annoncé suspendre ses vols réguliers à destination et en provenance de la Chine, à partir du 30 janvier jusqu’au 9 février. De nombreuses compagnies aériennes (British Airways, Lufthansa, Lion Air….) ont décidé de suspendre tous leurs vols vers la Chine continentale. United Airlines et Air Canada souhaitent quant à elles réduire leur nombre de vols. Les Etats-Unis et l’Allemagne déconseillent fortement à ses ressortissants de séjourner dans le pays. 
  • Les Etats-Unis, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, l’Irak et Israël ont interdit l’entrée sur leur territoire aux étrangers s’étant récemment rendus en Chine. La Mongolie, la Russie et le Népal ont fermé leurs frontières terrestres avec la Chine et la Papouasie-Nouvelle Guinée a fermé ses ports et ses aéroports aux voyageurs rentrant d’Asie. 

France : nombre de cas, conseils aux voyageurs…

Pour le moment, six cas de contamination au coronavirus ont été enregistrés en France. Seules deux personnes ont été placées en réanimation.

  • Un homme de 31 ans hospitalisé à Bichat (Paris). Les médecins sont « assez confiants » quant à son état de santé. Il a toutefois été placé « sous surveillance plus rapprochée en réanimation après une petite aggravation » depuis le mardi 28 janvier 2020.
  • Une femme de 30 ans hospitalisée à Bichat (Paris) également. Même si son état clinique est stable, elle n’est pour le moment pas autorisée à sortir de l’hôpital.
  • Un homme français d’origine chinoise de 48 ans hospitalisé au CHU de Bordeaux. Il serait dans un « état stable et rassurant ». « Nous continuons à le surveiller sur le plan clinique, biologique et radiologique », indique le Pr Denis Malvy, responsable de l’unité maladies tropicales et du voyageur au CHU Pellegrin.
  • Un touriste chinois âgé d’environ 80 ans originaire de la province de Hubei, épicentre du virus est hospitalisé en réanimation à Paris depuis mardi 28 janvier. Une enquête épidémiologique est actuellement en cours afin de déterminer l’origine de la contamination ainsi que « les cas de contact ».
  • Une femme de 50 ans (la fille du touriste chinois contaminé) a été déclarée positive au test du coronavirus chinois. Nous ignorons pour le moment si elle a contracté le virus en Chine ou si elle a été contaminée par son père sur le sol français.
  • Un médecin libéral « qui a été au contact d’un cas ». Il s’agirait du premier cas de contamination sur le sol français.

Par ailleurs, six personnes sont suspectées d’être contaminées par le virus 2019 nCoV en France. Parmi elles, deux personnes présenteraient « un risque faible » et quatre personnes, dont deux enfants, seraient confinées à leur domicile pendant deux semaines. Leur état de santé est censé être évaluée deux fois par jour. Santé publique France a élaboré un dispositif de surveillance renforcée destiné à détecter d’éventuels cas importés.

Pour les Français qui rentrent d’Asie et présentent des symptômes d’infections respiratoires, appelez le 15 directement.

Deux vols de rapatriement de Français séjournant en Chine ont eu lieu dimanche 2 février. Une vingtaine de personnes dans un premier avion présentaient des symptômes mais ont été testés négativement au virus : « Toutes ces personnes-là ont pu rejoindre les centres, que ce soit à Aix ou à Carry où ils vont rester en quarantaine pendant 14 jours » a indiqué Adrien Taquet, secrétaire d’État auprès de la ministre de la Santé lundi 3 février 2020 sur BFMTV . Dans le deuxième avion 254 personnes originaires de 30 pays. 36 présentaient des symptômes possibles de coronavirus, 16 ont poursuivi leur voyage vers leurs pays d’origine et 20 autres, maintenus à l’isolement sur la base aérienne d’Istres, se sont soumis à un test de dépistage.

  • Les autorités françaises ont indiqué aux professionnels de santé la conduite à tenir face à un patient suspect revenant de Wuhan. Les médecins de ville qui pourraient prendre en charge un tel cas doivent contacter, pour analyse clinique et classement du cas, un infectiologue référent et/ou le Samu/Centre 15. 
  • Des conseils aux voyageurs sont affichés dans les terminaux concernés à l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle : ne pas manger de viande crue, se laver les mains, ne pas toucher d’animaux… 
  • Des précautions d’hygiène doivent être mises en place dès la suspicion du cas, que ce soit en cabinet de ville ou en milieu hospitalier (port de masque…).

Nombre de cas dans le monde

La grande majorité des cas de contamination se trouve en Chine. Le premier décès hors de Chine a été enregistré dimanche 2 février aux Philippines. Un second a été recensé à Hong Kong le 3 février.

PAYSNOMBRE DE PERSONNES INFECTÉESNOMBRE DE MORTS
Chine24 349491
Japon220
Thaïlande250
Singapour240
Hong-Kong181
République de Corée (Corée du Sud)160
Australie130
Allemagne120
Etats-Unis110
Macao100
Malaisie100
Taiwan110
Vietnam80
France60
Emirats Arabes Unis50
Canada40
Inde30
Italie20
Russie20
Philippines21
Royaume-Uni20
Népal10
Cambodge10
Belgique10
Espagne10
Finlande10
Suisse10
Sri Lanka10
TOTAL24 562493

Carte du monde de l’épidémie

carte monde coronavirus infection virus chine
Nombre d’infections par le nouveau coronavirus dans le monde au 3 février 2020 © Esri, FAO, NOAA

Des chercheurs de l’université américaine Johns-Hopkins à Baltimore ont mis en ligne une carte interactive montrant l’évolution de l’épidémie dans le monde ainsi que le décompte des cas confirmés d’infection et de décès en temps réel.

DATES CLÉS DE L’ÉPIDÉMIE
Le 31 décembre 2019, l’Organisation mondiale de la Santé en Chine est informée de plusieurs cas de pneumonies dans la ville de Wuhan. 44 personnes sont infectées entre cette date et le 3 janvier 2020.Le 7 janvier 2020, les autorités chinoises identifient un « nouveau type de coronavirus ».Le 13 janvier, un cas importé est recensé en Thaïlande.Le 15 janvier, le virus cause la mort d’une première personne à Wuhan, un homme de 69 ans. Le 23 janvier, trois villes chinoises dont Wuhan sont placées en quarantaine.Le 25 janvier, trois personnes contaminées sont recensées en France, deux à Paris et une Bordeaux. Ce sont les premiers cas enregistrés sur le continent européen.Le 30 janvier, l’Organisation mondiale de la Santé décrète l’urgence de santé mondiale. Cette mesure n’avait été décrétée que 5 fois depuis sa création (pour Ebola (deux fois), la grippe H1N1, Zika et la poliomyélite). 

Origine du coronavirus

L’origine du virus n’est toujours pas confirmée. Il appartient à lafamille des coronavirus (comptant un grand nombre de virus) qui peut provoquer des maladies bénignes chez l’homme comme un rhume et des pathologies plus graves comme le Sras (syndrome respiratoire aigu sévère)En Chine, ce nouveau virus est traité comme une maladie infectieuse de grade A, explique la Commission nationale de la santé(seules la peste bubonique et le choléra sont classées comme maladies infectieuses de grade A en Chine), qui nécessite les mesures de prévention et de contrôle les plus strictes, y compris la mise en quarantaine obligatoire des patients et l’observation médicale pour ceux qui ont été en contact étroit avec des patients. Cependant, la Commission a quand même répertorié la pneumonie causée par le virus parmi les maladies infectieuses de grade B, une catégorie qui comprend le SRAS, le Sida et la polio. 

Selon Gao Fu, chef du Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies, le virus proviendrait d’animaux sauvages vendus sur le marché de fruits de mer à Wuhan (Province de Hubei). Parmi les premières victimes, des vendeurs de ce marché local spécialisé dans la vente en gros de poissons et de fruits de mer. Le site a été fermé et la ville mise en quarantaine. Les villes de Huanggang et Ezhou (à 70 km de Wuhan) sont aussi passées en quarantaine le 23 janvier. Le système de transport public de la ville, y compris les bus, le métro et le ferry est suspendu, ainsi que les sorties des aéroports et des gares de la ville.

Symptômes du coronavirus chinois

Santé publique France a défini comme « cas possible », tout patient présentant : 

  • des signes cliniques d‘infection respiratoire aiguë basse grave dont les signes cliniques nécessitent une hospitalisation,
  • sans autre étiologie identifiée pouvant expliquer la symptomatologie

ET :

  • ayant voyagé ou séjourné dans la ville de Wuhan en Chine dans les 14 jours précédant la date de début des signes cliniques.

OU

Toute personne présentant une infection respiratoire aiguë quelle que soit sa gravité, dans les 14 jours suivant l’une des expositions suivantes :

  • un contact étroit d’un cas confirmé d’infection au nCoV, pendant que ce dernier était symptomatique ;
  • toute personne co-exposée, définie comme ayant été soumise aux mêmes risques d’exposition (c’est-à-dire un séjour / voyage à Wuhan, Chine) qu’un cas confirmé
  • toute personne ayant travaillé ou ayant séjourné dans un hôpital dans lequel un cas d’infection au nCoV a été confirmé ;
  • toute personne ayant visité ou travaillé dans un marché d’animaux vivants à Wuhan, en Chine.

OU 

  • Toute personne avec des signes cliniques d’infection respiratoire aiguë basse grave, pour lequel une autre étiologie a été initialement identifiée, présentant une détérioration inattendue de son état général et qui aurait voyagé à Wuhan dans les 14 jours précédant la date de début des signes cliniques.

Le cas sera confirmé par prélèvement indiquant la présence du nCOV.

Comment se transmet le coronavirus chinois ?

Dans un communiqué du 22 janvier, la Commission nationale de la santé en Chine a expliqué que « la source de l’infection n’a pas été localisée et ses moyens de transmission ne sont pas clairs » . Les coronavirus humains sont généralement transmis lors de contacts étroits après l’inhalation de gouttelettes infectieuses émises lors d’éternuements ou de toux par le cas ou après un contact avec des surfaces fraîchement contaminées par ces secrétions. « Les coronavirus survivent jusqu’à 3 heures dans le milieu extérieur, sur des surfaces inertes sèches. En milieu aqueux, ces virus peuvent survivre plusieurs jours« , a rappelé Santé publique France sur son site internet.

Les masques sont-ils utiles ?

Sources :

  •  Point d’information Coronavirus 2019 n-Cov, Gouvernement.fr
  • Cas groupés de pneumopathies possiblement associés à un nouveau Coronavirus, Wuhan, Chine. Point de situation sur un épisode de cas groupés de pneumonies possiblement lié à un marché d’animaux vivants dans la ville de Wuhan, en Chine. Mis à jour le 17 janvier 2020.
  • Estimating the potential total number of novel Coronavirus (2019-nCoV) cases in Wuhan City, China17 Janvier 2020 – Imperial College London‌
  • Novel Coronavirus 2019, OMS
  • Nouveau coronavirus – Thaïlande (exporté de Chine), Organisation mondiale de la Santé, 14 janvier 2020. 
(Visited 320 times, 1 visits today)
0 0 voter
Évaluation de l'article

Articles Simulaires

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x