Corée du Nord : Kim Jong-Un ordonne aux populations de donner leurs chiens pour qu’ils soient mangés

Corée du Nord : Kim Jong-Un ordonne aux populations de donner leurs chiens pour qu’ils soient mangés

Le dictateur nord-coréen Kim Kong-un a ordonné aux citoyens de remettre leurs chiens de compagnie – afin qu’ils puissent être tués pour la nourriture.

Depuis juillet dernier, avoir un animal de compagnie est devenu illégal en Corée du Nord. Les chiens sont les premiers visés par cette nouvelle mesure de Kim Jong-Un.Publicité

Leurs malheureux propriétaires sont contraints d’abandonner leurs bêtes, afin qu’ils soient envoyés dans des zoos d’État ou vendus à des restaurants pour leur viande, comme l’explique le Huffington Post, qui relate les informations du DailyMail et du New York Post.

Pyongyang, comme le rapporte le Daily Mail, possède un certain nombre de restaurants spécialisés pour chiens.

Chosun Ilbo rapporte que bien que la possession d’animaux de compagnie ait longtemps été désapprouvée en Corée du Nord, l’État avait semblé céder depuis la fin des années 1990, lorsque les riches de Pyongyang ont commencé à posséder des animaux de compagnie comme symboles de supériorité.

“Les autorités ont identifié des ménages avec des chiens de compagnie et les forcent à les abandonner. Sinon, ils les confisquent de force pour les abattre”, a déclaré une source au journal sud-coréen Chosun Ilbo. “Certains animaux sont envoyés dans des zoos gérés par l’État ou vendus à des restaurants de viande de chien”.

Selon la source : «les gens ordinaires élèvent des porcs et du bétail, mais des fonctionnaires de haut rang et les riches possèdent des chiens de compagnie, ce qui a attisé un certain ressentiment.»

Selon Le Daily Mail, les propriétaires craignent que leurs animaux de compagnie soient utilisés pour résoudre les pénuries de nourriture dans le pays. Publicité 2

Selon le Daily Mail, un rapport récent de l’ONU indique que jusqu’à 60% des Nord-Coréens sont confrontés à des «pénuries alimentaires généralisées».  

Mais dans certains pays, les chiens sont considérés comme “des humains” et occupent même des postes inimaginables. Comme c’est le cas à Fair Heaven, une ville de l’État du Vermont aux États-Unis dans laquelle un chien était candidat à la course au poste de maire honoraire de la dite vill

(Visited 128 times, 1 visits today)
0 0 voter
Évaluation de l'article

Articles Simulaires

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x