Cette jeune nigériane développe un traitement alternatif contre le cancer du sein

Cette jeune nigériane développe un traitement alternatif contre le cancer du sein

C’est une merveilleuse avancée dans le domaine médical et pour la gente féminine.

Sandra Musujusu, étudiante nigériane à l’université des sciences et de la technologie d’Abuja, a reçu une aide de la banque mondiale d’un montant de 10 millions de dollars pour ses recherches scientifiques, et pas des moindres. En effet, la jeune femme a développé un remède contre le cancer du sein, véritable fléau prenant du terrain en Afrique. La recherche de Sandra se concentre sur la science macromoléculaire ( branche de la chimie qui met en oeuvre de grosses molécules) afin de développer un matériau pouvant être développé comme alternative pour traiter le cancer du sein dans les années à venir.

Cette nouvelle fut délivrée dans le cadre de la tournée d’évaluation des 10 centres d’excellences africains (ACE), programme lancé en 2014 et soutenu par la Banque Mondiale et l’Agence Française de Développement afin de renforcer la formation postdoctorale et la recherche appliquée dans de nombreux secteurs régissant la croissance économique africaine dont entre autres les sciences, la technologie ou encore l’agriculture.

Sandra Musujusu fait partie des étudiants des douze 12 pays participants de l’Afrique de l’Ouest et du Centre ( Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Djibouti, Gambie, Ghana, Guinée, Niger, Nigéria, Sénégal et Togo).

(Visited 58 times, 1 visits today)
0 0 voter
Évaluation de l'article

Articles Simulaires

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x